Spécial French Tech

Les startups du médical de Bourgogne-Franche-Comté ont rejoint la French Tech et intègrent désormais le réseau Health Tech France.

Les startups du médical de Bourgogne-Franche-Comté ont rejoint la French Tech et intègrent désormais le réseau Health Tech France.

Leurs représentants, organisés en commission au sein du Pôle des Microtechniques, étaient réunis mardi 20 septembre à TEMIS pour présenter un programme d’actions à 3 ans résolument tourné vers l’accélération de l’innovation et son internationalisation. Ce temps d’échange était également l’occasion de revenir sur ce qui fait la spécificité et la force du réseau Besançon Bourgogne - Franche-Comté. Illustrations. 

Convergence des savoir-faire, de la recherche et de l’esprit d’entreprise, Pascal Morel, Directeur de l’Etablissement Français du Sang de Bourgogne-Franche-Comté à Besançon.

« Notre spécificité dans le domaine des biotechnologies est liée à une concordance d’événements qui fait que nous disposons en ce moment à la fois des savoir-faire, des éléments de recherche, des découvertes, de l’environnement et donc de la possibilité de développer de nouveaux médicaments, des médicaments du futur, essentiels pour la santé des patients mais qui représentent aussi un potentiel économique tout à fait remarquable.

Cette concordance est liée bien sûr à l’écosystème réalisé localement. Cet écosystème dans le réseau Health Tech est la pierre angulaire sur laquelle 

on va pouvoir construire une nouvelle économie, une nouvelle stratégie de production et donc offrir à la fois des avancées médicales et des avancées technologiques. Ces développements conjoints, médical et technologique, sont une richesse extraordinaire de la région puisque rares sont ceux qui peuvent, de la recherche à l’exploration clinique, développer leur projet mais en plus les associer à des projets technologiques.

Un autre élément de concordance remarquable est la volonté d’entreprendre. Nous avons la chance d’avoir des futurs entrepreneurs qui ont envie de valoriser leur recherche, leur découverte et qui demain, continueront de conforter l’écosystème pour que tous les savoir-faire restent implantés dans la région. »

Une capacité à mobiliser dans des délais extrêmement courts, Macha Woronoff, Présidente de la Délégation de la Recherche au CHRU de Besançon

« La grande force de notre région est notre capacité à travailler ensemble. Nous arrivons à mobiliser des acteurs d’horizons très différents sur des projets communs dans des délais extrêmement courts. Nous tissons donc très rapidement des partenariats entre entreprises, chercheurs, médecins, monde universitaire et hospitalier.

Nous y parvenons car nous avons eu depuis longtemps la volonté de développer ensemble des axes cohérents de recherche qui s’appuient sur les forces de notre région. Cela nous permet de mettre en avant ce que j’appelle les circuits courts. Nous allons donc pouvoir proposer rapidement des réflexions, une fécondation croisée entre ces différents partenaires qui sauront amener une vraie richesse au réseau Health Tech.

Au-delà, nous avons la chance d’avoir un Centre d’Investigation Clinique qui nous permet d’amener toutes les idées, tous les projets au bénéfice des patients et donc vers le marché, au service de la santé des populations. » 

ADN Biocompatible, Laurent Larger, Directeur de FEMTO-ST

« Nous avons créé depuis quelques années un axe de recherche transverse appelé Biom@x qui est destiné à coordonner toutes les actions entre les différentes disciplines de FEMTO-ST avec les chercheurs dans le domaine de la santé mais aussi avec toutes les entreprises qui seraient susceptibles de valoriser, de transférer le résultat de ces recherches. On essaie vraiment de tisser ce lien entre la recherche académique et la valorisation industrielle des résultats de la recherche, en particulier dans le cadre de notre business unit FEMTO ENGINEERING. Parmi les réalisations phares, nous avons déjà développé des micro robots qui permettent de décupler l’intervention du chirurgien à l’intérieur du corps humain. Autre résultat : le développement de capteurs et des microscopes ultraperformants qui mesurent les propriétés biologiques de la peau pour détecter la présence de cancer.

Dans ce contexte, FEMTO-ST a bien un ADN biocompatible qui saura être bénéfique au réseau Health Tech. »