Investissements d’avenir : l’UBFC candidate

Si elle était retenue, la candidature de l'Université Bourgogne Franche-Comté à ces Investissements d'avenir nouvelle génération pourrait se traduire par une dotation de 300 millions.

Pour sa candidature à l’I-SITE (Initiatives – Sciences, Innovation, Territoires, Économie), l’Université de Bourgogne Franche-Comté constitue un consortium qui réunit l’Ensam, les CHRU de Besançon et de Dijon, le Centre régional de lutte contre le cancer Georges-François-Leclerc, le CNRS, le CEA, l’Inserm, l’Inra et les 5 pôles de compétitivité de la grande région.
Une candidature qui, si elle était retenue, pourrait se traduire par une dotation de 300 millions.

Pour plus d'information, consulter le TEMIS News du mois de décembre 2014.