Fédération Hospitalo-Universitaire d'excellence

InCREASe pour Integrated Center for Research in inflammatory deseASEs, est l’une des deux Fédérations Hospitalo-Universitaire d’excellence labellisées à l’automne dernier par les CHU et les Universités...

InCREASe pour Integrated Center for Research in inflammatory deseASEs, est l’une des deux Fédérations Hospitalo-Universitaire d’excellence labellisées à l’automne dernier par les CHU et les Universités de Bourgogne et Franche-Comté avec l’Établissement Français du Sang et le Centre de lutte contre le cancer de Dijon associés à AVIESAN (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé). InCREASe s’intéresse aux pathologies inflammatoires et auto-immunes avec à la clé, des développements en matière de recherche, de formation et de progrès des soins aux patients.

Macha WORONOFF - LEMSI, Vice-Présidente Recherche du CHRU de Besançon, rappelle la démarche : « en associant les expertises et les outils de 16 services cliniques, de 6 laboratoires, de 2 centres d’investigation cliniques et de 4 plateformes technologiques, la FHU développe une approche intégrée des programmes de recherche. Ceux-ci recouvrent les compétences en immunologie, technologie, microbiologie, physiologie et bio-statistique dans de nombreuses spécialités médicales.

Cette démarche transversale et interfécondante en termes de progrès, est en cohérence totale avec notre politique de recherche clinique pluridisciplinaire. Nos 3 axes de recherche sont en effet développés en étroite collaboration avec nos partenaires : les biothérapies avec le CIC BT, l’INSERM et l’EFS, l’innovation technologique avec le CIC IT et FEMTO-ST, et le risque et la vulnérabilité avec le CNRS et Chrono-Environnement ». La FHU qui réunit aujourd’hui près de 200 personnes, cliniciens, chercheurs et enseignants, est conduite par le Professeur Didier DUCLOUX, professeur des universités et praticien hospitalier, qui en est le coordonnateur : « La Fédération INCREASE doit relever un certain nombre de défis organisationnels et scientifiques, mais elle s’appuie sur des compétences et des expertises fortes, un réseau tissé depuis plusieurs années entre biothérapies et innovation technologique et sur l’enthousiasme et la volonté de tous ceux qui y participent.

Nous avons d’ores et déjà lancé un certain nombre d’actions dont la définition d’axes prioritaires :

étude du microbiote, innovations technologiques dans le domaine de la santé et relations entre inflammation et maladies psychiatriques. Nous nous engageons dans des programmes de recherche : cryothérapie et polyarthrite rhumatoïde, développement clinique de biothérapies - MICI et infarctus du myocarde – impact des conditions de transfusions sanguine (partenariat avec l’EFS).

Nous développons des partenariats à l’extérieur du périmètre de la fondation (UMR866 [L. Lagrost - Dijon] et cancérologie). Une chargée de recherche (Dr Émilie Gaiffe, PhD) a été recrutée au sein de la fédération. Un enseignement dédié aux thérapies innovantes et l’organisation d’un séminaire transversal sont en cours de préparation. Nous espérons également la labellisation prochaine de structure de soins. Enfin, nous avons la volonté d’une évaluation externe objective. Pour ce faire, un comité de surveillance international a été formé. INCREASE doit préparer la médecine de demain en gardant toujours à l’esprit que nous sommes déjà demain ».

Contact
Professeur Didier Ducloux
Fédération hospitalo-universitaire INCREASE, Service de Néphrologie, CHU Besançon