Amarob améliore la chirurgie des cordes vocales

AmaRob propose un système robotisé pour réaliser des chirurgies lasers intracorporelles, et se focalise à court terme sur la chirurgie des cordes vocales avec un endoscope doté d’un micro-robot dirigeant un laser lors de l’intervention. Un dispositif qui s’inscrit dans une nouvelle génération d’instruments moins invasifs pour le patient permettant des interventions médicales moins perturbantes.

Le projet est né au sein de l’institut FEMTO-ST, au département AS2M spécialisé en microrobotique. Le laboratoire développe depuis plusieurs années des mini-robots, avec des prototypes prêts à être intégrés à un environnement clinique et susceptibles d’une valorisation via création d’une entreprise.

Nicolas Andreff, chef de l’équipe MINAROB au sein du département AS2M et lauréat du Grand Prix Scientifique de l’École de France par ses contributions en robotique intracorporelle, collabore régulièrement avec Laurent Tavernier, à la tête du service ORL du CHU de Besançon. Amarob est un exemple de la collaboration entre chercheurs et praticiens : cette technologie de rupture répond à un besoin clinique avéré et permettra des interventions ambulatoires et de meilleure qualité, plus sûres et plus rapides.

Mûri dans le cadre du projet européen MicroRalp, en tant que contribution au domaine microrobotique, le projet vise aujourd’hui un développement à grande échelle par la création d’une entreprise. Celle-ci sera portée par Sergio Lescano, ingénieur travaillant sur le projet depuis 2012.

D’abord ingénieur mécatronique au Pérou d’où il est originaire, il a rejoint le projet en thèse avant de devenir le porteur de la future entreprise. Titulaire d’un master en robotique et d’un master en management réalisé à Paris-6 UPMC, il est arrivé en France avec la volonté de créer une activité économique, et a choisi de mettre sa fibre entrepreneuriale au service du projet Amarob.

Il est, depuis ses débuts,  accompagné par trois co-fondateurs : Nicolas Andreff, Brahim Tamadazte, chargé de recherche au CNRS en chirurgie guidée par l'image, et Micky Rakotondrabe, maître de conférences à l’université de Bourgogne - Franche-Comté en microsystèmes à commande automatique.

L’équipe travaille en parallèle sur le développement d’applications annexes moins lourdes en termes d’accès au marché. Des collaborations sont d’ores et déjà à l’étude pour ces applications basées sur une part de la technologie développée au sein d’Amarob.

En attendant la création de l’entreprise prévue au premier semestre 2019, le projet a su mobiliser une bourse French Tech de BPI France obtenue en septembre 2017 qui a permis de déposer la marque Amarob et de développer un nouveau prototype industriel.

Sergio Lescano a été retenu par le comité de sélection de l’incubateur DECA-BFC pour bénéficier d’un accompagnement par un chargé d’affaire et un chef d’entreprise dans le but de transformer son projet scientifique en projet d’entreprise et surtout d’évoluer vers la stature du chef d’entreprise. Il participe également aux ateliers de l’entrepreneuriat de DECA-BFC ce qui correspond à 120 heures d’expertises dispensées par des professionnels.

Installé à TEMIS Innovation – Maison des Microtechniques, depuis juin 2018, il continue de peaufiner sa stratégie et surtout les aspects technologiques et réglementaires de son robot chirurgical.

Avec l’appui de DECA-BFC et au sein du programme « Challenge + » de HEC, le projet sera présenté le 6 décembre prochain devant un jury expert de l’entrepreneuriat, avec notamment la BPI, le Ministère de l’enseignement supérieur et de l’innovation et CNRS Innovation.

Le premier semestre 2019 Amarob espère pouvoir avoir accès au grand prix I-lab de la BPI France pour pouvoir accélérer sa croissance en terme de ressources humaines et techniques, afin d’augmenter sa maturité industrielle et réglementaire, à la hauteur de ses ambitions internationales.

Le moment est venu d’amener cette technologie au service des hôpitaux, chirurgiens et patients.

www.amarob.com