70 passionnés au Global Game Jam 2019 Besançon

Besançon a accueilli sa 5ème édition du Global Game Jam® (GGJ) le week-end dernier : 70 participants se sont réunis au sein de la pépinière d’entreprises de TEMIS.

Plus grand événement collaboratif de création de jeux vidéo à la portée mondiale, le Global Game Jam a rassemblé cette année 47000 personnes sur 860 sites répartis dans 113 pays. Le temps d’un week-end, 9000 jeux ont été créés.

Ce hackaton créé en 2009 est axé sur le développement de jeux, tant vidéos que de sociétés. Il explore le processus de développement, qu'il s'agisse de programmation, de conception itérative, d'exploration narrative ou d'expression artistique. Tout est condensé dans un cycle de développement de 48 heures pendant lesquelles les équipes constituées sont mises au défi de créer des jeux basés sur le même thème. 

Cette année, les participants ont phosphoré autour du thème « What homes means to you ? » : qu’est-ce que le foyer ou la maison représentent pour vous ? Un thème original qui a donné naissance à des concepts tant humoristique, contemplatif, d’enquête, de construction…

Les équipes de 4 ou 5 personnes ont travaillé pendant 48h avec un but : proposer un jeu open source avec toutes les indications nécessaires pour une utilisation libre.

Organisé par l’OFNI, association étudiante d’informaticiens, l’édition bisontine a rassemblé un public varié : des étudiants de la Faculté d’informatique de Besançon ou de l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques mais également des salariés d’entreprises informatiques installées au sein de TEMIS (Shine Research, Hiptest, Percipio Robotics). L’entreprise Shine Research mettait par ailleurs son moteur de jeux vidéos Shine Engine à disposition des participants, tandis que les technologies Unity et Godot Engine étaient également utilisées.

Bien que l’évènement rassemble une majorité d’étudiants en informatique, avec les compétences nécessaires pour coder, les organisateurs essayent de faire bouger les lignes pour faire venir des passionnés de tout bord. Les compétences mobilisées sont nombreuses : graphisme, musique, inventivité, logique, imagination… notamment sur les jeux de sociétés en nette augmentation cette année.

Résultat à la fin du week-end : 14 jeux créés, dont 5 jeux de société et 9 jeux vidéo. Les participants ont pu les tester dès le soir même pour découvrir les différents travaux. L’ensemble des jeux sont présentés en ligne sur le site de l’évènement : https://globalgamejam.org/2019/jam-sites/global-game-jam-besan%C3%A7on-2019/games